[Animes] Bilan du premier semestre 2022

Salut à tous ! Comment allez-vous ? Ici ça va, un nouveau trimestre d’animes se finit, et du coup on va pouvoir en faire un bilan !…Quoi ? Où est l’article sur le premier trimestre 2022 ? Euh…

Extrait de Men In Black où l'agent J demande de bien observer le bout du stylo pendant qu'il met ses lunettes de soleil avant d'enclencher le flash intégré

Salut à tous ! Comment allez-vous ? Ici ça va, un nouveau semestre d’animes se finit, et du coup on va pouvoir en faire un bilan ! Celui-ci sera séparé entre les 2 saisons qui se sont écoulées pour bien mettre en avant chaque saison. Je rappelle bien évidemment que tout ce qui suit n’est que MON AVIS et qu’il n’est pas objectif par définition. Donc vous pouvez ne pas être d’accord et je ne prétends pas avoir la science infuse ni une capacité d’analyse incroyable. Sur ce, on y va !

Image piquée sur ce site

Précision : toutes les illustrations proviennent de Kitsu, les droits appartiennent à leurs ayant-droits respectifs.

Séries en simulcast (Hiver 2021-2022)

My Dress-Up Darling (Sono Bisque Doll Wa Koi Wo Suru)

Matériau source : manga

Studio d’animation : CloverWorks

Nombre d’épisodes : 12

Editeur français : Crunchyroll et Wakanim

Saison : Hiver 2022

Synopsis : Wakana Gojo est un lycéen presque ordinaire, à part pour une passion dans laquelle il met tout : la fabrication de poupées traditionnelles japonaises, métier appelé « kashirashi ». De ce fait, il passe le plus clair de son temps à s’entraîner à peindre les visages des poupées et à leur coudre des vêtements, au détriment de sa vie sociale. De ce fait, il n’a aucun ami. Tout va basculer le jour où, en train d’utiliser une des machines à coudre de l’école, il va faire la rencontre de Marin Kitagawa, venant avancer un costume de cosplay. La discussion qui va suivre, ou plutôt la pluie de critiques de Wakana sur le travail de Marin, va les amener à collaborer pour la beauté du cosplay, domaine dans lequel Wakana est débutant…

Avis : J’ai adoré cette série ! C’est du slice of life autour du cosplay, et je pense que je n’ai pas détesté une seule chose dedans. L’univers coloré colle tout à fait, l’animation est très bonne (tout au plus je noterai que parfois les visages sont étranges sur certaines frames), et les personnages sont tous très cools à suivre, allant sur le spectre des caractères du très renfermé mais possédant une concentration infinie Wakana, à la très vivante mais aussi aimant des choses inhabituelles Marin. Et surtout, ce que j’ai aimé avec cet anime, c’est qu’il explose absolument tous les préjugés qu’il peut le faire, pour montrer que dans notre monde tout n’est pas que stéréotype. Marin la très populaire gyaru adore le cosplay et les trucs un poil (beaucoup) pervers, et alors ? Wakana la côtoie alors que c’est un soi-disant asocial qui n’a pas d’amis, et alors ? Plein de préjugés tombent dans cet anime, et il montre extrêmement bien que le cosplay, ce n’est pas restreint dans certains carcans, tout le monde peut en faire et les stéréotypes ne sont bons qu’à se faire abattre.

Conclusion : un 9/10 hyper solide qui, non content d’être beau, sympa et bien animé, se permet en plus de donner des conseils très utiles et d’exploser tous les préjugés qui pourraient bloquer des gens dans le domaine du cosplay. Et ça, on aime.

The Genius Prince’s Guide to Raising a Nation Out of Debt (Tensai Ouji no Akaji Kokka Saisei Jutsu: Souda, Baikoku shiyou)

Matériau source : LN

Studio d’animation : Yokohama Animation Lab

Nombre d’épisodes : 12

Editeur français : Wakanim

Saison : Hiver 2022

Synopsis : Le prince Wein ne veut qu’une chose : revendre son foutu pays pour profiter de l’argent reçu en échange et ne rien avoir à faire de ses journées. Malheureusement, son pays est en ruines et ruiné. Mais pas de problème, on va remettre tout ça debout, mais juste assez pour ne pas être trop apprécié et pour que le pays soit plus attractif ! Sauf qu’avec les manigances de certains groupes et pays qu’il arrive à déjouer, cela devient de plus en plus compliqué d’atteindre ce rêve !

Avis : c’est un de ces animes où le nouveau dirigeant ou nouveau conseiller parvient à redresser un pays ruiné en faisant fi des complots et manigances. Je ne vais pas dire que j’ai passé un mauvais moment devant, il me semble même que j’ai parfois ri devant certaines scènes et réactions de Wein, malgré tout je ne pense pas qu’il va me laisser un souvenir impérissable en mémoire. C’était pas mauvais, même plutôt bon à regarder avec les coups d’échecs entre lui et d’autres persos, mais je peux parfaitement comprendre les gens qui n’accrocheraient pas. A part ça, je trouve que le style graphique est bon, et que l’animation reste bonne même si elle ne crève pas les plafonds de qualité. Et je terminerai ce paragraphe avec une précision : pour vous dire à quel point il n’est pas inoubliable…j’avoue qu’au moment d’écrire ceci, je suis incapable de me souvenir de certains épisodes alors que l’anime n’a que 3 mois.

Conclusion : c’est un 7/10 qui indique que je l’ai trouvé bon, je lui trouve des qualités, mais il n’en est pas incroyable pour autant et je pense que chez certains il pourra perdre pas mal de points.

Séries en simulcast (Printemps 2022)

Trapped in a Dating Sim: The World of Otome Games is Tough for Mobs (Otomege Sekai wa Mob ni Kibishii Sekai desu)

Matériau source : LN

Studio d’animation : Engi

Nombre d’épisodes : 12

Editeur français : Crunchyroll

Saison : Printemps 2022

Synopsis : Leon est un travailleur lambda qui se fait victimiser par sa soeur pour farmer et finir un jeu de type otome (une demoiselle face à plein de prétendants) se passant dans une école où les femmes choisissent leur prétendant pour la vie, mais qui étrangement possède plusieurs gameplays et même des microtransactions pour avoir des équipements pétés… Mais bon, il le farme et le finit, mais meurt en allant se chercher à manger. Et bien entendu, c’est un anime, donc ISEKAI et il se fait réincarner dans l’univers du jeu en tant que fils de petit baron. Sauf qu’avec ses connaissances du jeu, et en particulier de l’endroit où il fallait aller pour acheter des équipements pétés, i arrive à monter assez en rang pour pouvoir aller dans la fameuse école en tant que prétendant…et il découvre que celle qui est sensée être l’héroïne ne l’est pas ici car une autre a pris sa place ! Il va donc essayer de remettre le scénario qu’il connaît sur ses rails, tout en continuant de faire comme s’il n’était qu’un « figurant »…

Avis : AU vu du synopsis, on pourrait croire que je l’ai trouvé très fadasse. Et il est vrai que le scénario m’a plusieurs fois fait un peu souffler : on reste dans beaucoup de poncifs du genre avec le mec qui se fait réincarner, qui trouve comment tricher dans ce monde et chamboule tout autour de lui. Pourtant, je n’ai pas pu m’empêcher d’attendre le nouvel épisode chaque semaine à partir d’environ la moitié de saison. Les dessins sont jolis mais pas extraordinaires, niveau animation on est un peu au-dessus de la moyenne, mais j’ai accroché au personnage principal qui est tout sauf chevaleresque, les princes toujours classes mais ayant les idées les plus connes, les femmes fortes autour du héros (même si quasiment à chaque fois il les sauve, mais cela finit par se retourner contre lui de manière assez étonnante et rafraîchissante)… Bref, une grosse surprise cette saison, car autant au début j’y allais à reculons, autant sur la fin je le trouvais vraiment intéressant.

Conclusion : c’est un 7.5/10 qui correspond pour moi à du bon. Pas très original au final, pas un chef-d’oeuvre, mais clairement je ne me suis pas ennuyé dessus sur au moins la seconde moitié, et je me suis pris à apprécier l’anime.

I’m Quitting Heroing (Yuusha, Yamemasu)

Matériau source : LN

Studio d’animation : EMT2

Nombre d’épisodes : 12

Editeur français : ADN

Saison : Printemps 2022

Synopsis : Leo est le héros de l’humanité. Il a réussi à repousser l’armée démoniaque qui voulait attaquer la capitale et est directement allé vaincre les QUatre Généraux ainsi que la reine Echidna. Sauf qu’à son retour, là où il espérait de la reconnaissance, il ne croise que méfiance et peur. Imaginez : ce héros s’est battu seul face à l’armée démoniaque, ce qui lui confère une puissance propre à pouvoir renverser le pays ! Etant indésirable dans le royaume humain, il part donc en quête d’un nouveau chez lui, et finir par arriver au château d’Echidna pour tenter de se faire recruter pour les aider. Drôle de reconversion qui va être plus complexe qu’elle n’en a l’air.

Avis : c’est un anime qui, même si le synopsis semble assez original avec un héros qui rallie l’ennemi, est très classique. C’est pas moche ni mal animé mais c’est pas non plus magnifique, les personnages sont un peu préjugés et EVIDEMMENT le héros va les aider. Le tout continue…et d’un coup, un truc. Un épisode en particulier pose un peu du lore, et surtout a pour moi fait l’effet d’une bombe. J’avoue que je ne m’attendais pas d tout à ce qui arrive dans cet épisode ni à ce qu’il arrive par la suite. Bon le final est plutôt classique mais il reste ce moment où j’ai fait « …AH. Attendez quoi ? Comment ? Vraiment ?! » et qui m’a amené sur une partie de la saison à laquelle je ne m’attendais absolument pas.

Conclusion : je lui ai mis 7.5/10 car il reste très classique et assez bon, mais vraiment à un moment il y a une dose d’originalité selon moi qui rafraîchit pas mal et m’a motivé à surveiller chaque semaine à partir de là la sortie d’un nouvel épisode afin de voir comment le tout allait continuer.

The Greatest Demon Lord Is Reborn as a Typical Nobody (Shijou Saikyou no Daimaou, Murabito A ni Tensei suru)

Matériau source : LN

Studio d’animation : Blade, Silver Link

Nombre d’épisodes : 12

Editeur français : Crunchyroll

Saison : Printemps 2022

Synopsis : Le roi-démon Varvatos en a marre de son époque où sa position l’éloigne des relations normales avec des gens normaux, surtout depuis que sa femme n’est plus. Il décide alors, après avoir résolu les plus gros soucis, de se réincarner des millénaires plus tard afin de recommencer sa vie, mais cette fois dans une famille normale. Sauf que gamin, le pouvoir v de nouveau l’attirer non seulement à cause de son nom, mais aussi par le fait que, non habitué à la normalité, il respecte un peu trop les préceptes de ses nouveaux parents…au point de devenir le seul ami de la fille du maire, stigmatisée à cause de sa race. Une fois adolescent, il intègre l’école de magie du pays, où il va s’apercevoir que ses souvenirs et sa puissance magique vont s’opposer à ce nouveau monde où la magie a fortement régressé et où des connaissances de son époque sont encore là…

Avis : je pense que « un énième anime de ce genre » colle bien. Il n’y a rien de transcendant dans cet anime : les visuels sont bons sans plus, l’animation est moyenne, les personnages sont stéréotypés, on retrouve plein de choses déjà vues et éculées ailleurs. Le héros surpuissant car c’est la réincarnation d’un leader suprême ? Check. Il sauve une fille qui va l’accompagner ensuite partout et vouloir coucher avec ? Check. La fille qui arrive dans le groupe et veut bâtir un harem ? Check. Celle qui va lui chercher des noises ? Check. Le méchant qui utilise les faiblesses d’une proche pour al retourner contre le héros ? Check. Et je pourrais aller loin comme ça. Alors ce n’est pas non plus mauvais selon moi, sinon je ne l’aurais pas fini, mais clairement c’est le genre d’anime que je regarde, mais que j’oublie en quelques semaines.

Conclusion : un petit 6/10 pour celui-ci. Ca se regarde, mais honnêtement qui cela va accrocher dur comme fer ? Personne je pense. De déjà vu plein de fois, certes assez bien fait, mais rien qui ne dépasse le moyen-bon et les quelques éléments qui pourraient lui apporter de l’originalité sont superficiels.

Date A Live IV

Matériau source : LN

Studio d’animation : Geek Toys

Nombre d’épisodes : 12

Editeur français : Crunchyroll et Wakanim

Saison : Printemps 2022

Synopsis : on va faire très court : c’est la quatrième saison de l’anime, qui suit directement les 3 précédentes. Donc pour éviter de spoiler, je ne peux pas trop en dire. Attendez-vous juste à plus d’esprits (Non ?!), plus de lore (NON ?!) et plus de Kurumi (SANS DECONNER ?!).

Avis : je suis ultra-fan de Date A Live, donc automatiquement comme on reste dans la continuité directe je ne peux mettre une mauvaise note. Enfin, presque jamais. La saison 3 avait chopé 4/10 dans mes critères, la faute au studio d’animation et au scénario rushé comme pas possible. Ca va mieux dans cette saison au niveau animation, même si encore une fois on change de studio (cela fait 3 studios en 4 saisons). Celui de cette saison, Geek Toys, utilise malheureusement à certains moments cette 3D qui fait faux alors que les 2 premières saisons savaient parfaitement faire des combats stylés entièrement en 2D. Mais il s’agit d’un studio très jeune qui n’a fait que peu d’animes (né en 2017), je leur laisse donc le temps de bien s’améliorer avant de les critiquer trop sévèrement. Le scénario reste un peu trop accéléré à mon goût : on rencontre des nouveaux Esprits, mais une fois l’arc résolu, pouf c’est dans le background et on n’en entend presque plus jamais parler. Par contre, le scénario avance bien, même très bien. Le lore est bien plus approfondi, et cette fin de saison bordel, sur le cul ! Mais cela m’amène à l’autre point noir qui est la fin de la saison. Aucun spoil, juste qu’à mes yeux, une saison se doit d’avoir un minimum de fin. Or là c’est l’inverse : le cliffhanger est tellement énorme qu’on s’attend à un nouvel épisode la semaine prochaine…mais en fait non, la saison 5 est en production bisous. Non, c’est pas légal ça, et au lieu de provoquer une grosse attente ça a plus l’effet de m’énerver !

Conclusion : un petit 7.5/10. Petit car l’anime perd beaucoup de points à cause de l’animation (un peu) mais surtout à cause de sa fin qui n’en est pas une, alors que normalement il faut éviter de faire une révélation énorme en toute fin de dernier épisode tout en annonçant ensuite qu’il va falloir attendre des mois avant de continuer.

Kaguya-sama: Love is War – Ultra Romantic – (Kaguya-sama wa Kokurasetai: Ultra Romantic)

Matériau source : manga

Studio d’animation : A-1 Pictures

Nombre d’épisodes : 12

Editeur français : Crunchyroll et Wakanim

Saison : Printemps 2022

Synopsis : comme ci-dessus pour DAL IV, je ne vais pas trop en dire au risque de spoiler, donc juste : on est dans la continuité des 2 saisons précédentes, quoique sans doute avec de l’avancée dans certains domaines spécifiques !

Avis : On prend les mêmes et o recommence…ou presque ! La saison 2 est très très semblable à la 1, donc pour tous ceux qui ont aimé la S1, cette nouvelle saison ne va pas les rebuter. On garde les personnages hauts en couleurs, les visuels magnifiques, les jolies musiques et génériques… Bref, la continuité de la saison 1. Ou presque. Car cette saison 2 ne se contente pas d’histoires courtes et très souvent légères comme la saison 1 : il y a une vraie trame de fond dans cette saison 2, trame qui fait que tout doit progresser plus rapidement. Et je dois avouer que ça fait du bien ! Je ne suis vraiment pas fan des comédies romantiques qui s’allongent sans vraie ligne directrice, donc ici j’étais plutôt heureux de voir que l’oeuvre s’imposait une limite temporelle.

Conclusion : un très solide 8.5/10 pour la suite d’une série que j’ai adorée, et qui ici franchit encore un cap dans l’évolution des personnages. Je ne peux que la recommander toujours plus chaque jour.

Love After World Domination (Koi wa Sekai Seifuku no Ato de)

Matériau source : manga

Studio d’animation : Project No.9

Nombre d’épisodes : 12

Editeur français : Crunchyroll

Saison : Printemps 2022

Synopsis : Les Gelato 5, héros des temps modernes, combattent la société diabolique Gekko qui cherche à conquérir le monde ! Les 5 héros ne rechignent jamais à combattre le Mal pour sauver le monde…sauf que derrière, la machine s’enraye un peu le jour où le leader, Fudo, tombe follement amoureux d’une des plus puissantes guerrières de Gekko, Desumi la Reine de la Mort. Et sa confession marche ! Mais cela va être vraiment compliqué pour nos deux amoureux de sortir ensemble, vu qu’en théorie ils ne devraient avoir aucun autre contact que la baston !

Avis : QU’est-ce que c’est con cet anime, et c’est ça que j’adore ! C’est très coloré, l’animation colle bien à l’aspect sentai du bordel, et ils sont TELLEMENT MIGNONS nos deux tourtereaux ! Sans parler des autres personnages qui gravitent autour et sont tous plus géniaux les uns que les autres (mention spéciale au père de Desumi et à sa technique spéciale, mort de rire en la voyant tellement c’est dans l’esprit du truc). Le grand méchant a tout du grand méchant, les lieutenantes sont puissantes et bigarrées, les Gelato 5 et le professeur comme vous les imaginez… Aucune trop grosse surprise mais le tout fonctionne parfaitement. Niveau scénario, chaque épisode est en fait une petite histoire, parfois qui s’étend sur l’épisode suivant, et ça se regarde nickel pour chill le soir avec une bonne boisson au calme.

Conclusion : un très solide 8.5/10 pour cet anime qui m’aura arraché bon nombre de rires sincères devant ses situations débiles. Un vrai bonbon à consommer sans modération pour les fans de sentai…et même les autres, essayez l’anime, je pense qu’il y a peu de chances que vous en sortiez déçu(e)s.

Shikimori’s Not Just a Cutie (Kawaii dake ja Nai Shikimori-san)

Matériau source : manga

Studio d’animation : Doga Kobo

Nombre d’épisodes : 12

Editeur français : Crunchyroll

Saison : Printemps 2022

Synopsis : Izumi est la Malchance incarnée qui se serait associée avec la Maladresse. Vraiment, s’il y a un truc qui tombe ou qui s’envole dans sa proximité, il va se le prendre. Toujours. Mais dans tout ce malheur, Izumi a maintenant un énorme rayon de soleil : sa petite amie, Shikimori, aussi forte et intimidante qu’elle peut être mignonne et timide. Et cette dernière a désormais un objectif : protéger Izumi de tout ce qui peut essayer de lui tomber sur la tronche !

Avis : Le tranche de vie mignon de la saison. J’aime beaucoup le manga avec ses personnages hauts en couleurs et très expressifs, et en anime cela ne change pas, au contraire. Car c’est très coloré, ce qui correspond très bien à toute l’oeuvre ! L’animation est très bonne, les musiques sont assez bonnes pour être indispensables à l’ambiance mais dans le même temps très discrètes, et on rit très souvent devant l’anime même s’il réserve parfois des côtés plus tristes. Mes seuls reproches viendront de certaines scènes modifiées par rapport au manga qui sont encore mois réalistes (dans le premier épisode par exemple, Shikimori protège Izumi d’une grosse enseigne lumineuse…en donnant un coup de pied dedans. Et elle s’en sort sans séquelle. Dans le manga elle écartait juste Izumi, ce qui est plus réaliste…) et, petit truc personnel, j’aurais aimé plus voir les parents d’Izumi et Shikimori. Les parents sont géniaux, je veux limite une saison 2 juste pour les voir !

Conclusion : un solide 8/10 pour cet anime qui met très bien avec ses couleurs chatoyantes, ses histoires drôles et/ou touchantes et ses personnages géniaux. Juste quelques interprétations certes cools mais vraiment trop irréalistes qui auraient dû être réfrénées.

SPY x FAMILY

Matériau source : manga

Studio d’animation : CloverWorks, Wit Studio

Nombre d’épisodes : 12

Editeur français : Crunchyroll

Saison : Printemps 2022

Synopsis : Ostania et Westalis, 2 nations entre lesquelles une guerre froide est en cours. En Westelia, un agent secret surpasse tous les autres pour maintenir la paix : l’agent Twilight. Mais pour sa nouvelle mission, il doit s’occuper du chef du principal parti d’Ostania, Donovan Desmond, qui est la plus grande menace à l’équilibre actuel. Pour sa mission, il doit se faire passer pour un père de famille et envoyer « son » enfant dans la prestigieuse école du pays afin qu’il approche le fils de Donovan et provoque une rencontre avec ce dernier. Mais pour cela, Twilight doit d’abord fonder une famille « normale ». Cette famille sera donc composée de Loid Forger (lui-même), de Yor Forger (une femme rencontrée par hasard en allant chercher des vêtements scolaires) et de la petite Anya Forger (choisie dans un orphelinat). Sauf que ce qu’il ignore, c’est qu’Anya a des pouvoirs de télépathie, donc elle sait que Loid est un espion…mais aussi que Yor est en fait une assassine professionnelle ! Commence alors le quotidien de cette famille où chacun essaie de tout cacher aux autres tout en vivant une vie la plus normale possible.

Avis : Clairement un anime pour lequel je vais me faire des ennemis, mais je l’ai trouvé plaisant sans plus. Oui, je en le mets pas en haut d’un piédestal comme beaucoup, je n’ai pas assez accroché pour dire que c’est un chef-d’oeuvre. Par contre, je comprends parfaitement pourquoi beaucoup l’adorent vraiment. Il est très beau, bien animé, les personnages sont absolument géniaux et les situations sont hyper drôles. La musique est là tout en étant excellente dans l’ambiance et mis à part un moment précis où on nous tease un truc qui n’est pas dans cette S1 avant sa fin, tout est absolument génial. Juste que je n’accroche pas autant qu’à d’autres, mais c’est sans doute la chose la plus subjective de cette saison.

Conclusion : un 8/10 qui est très haut mais qui est plus bas que ce que certains voudront sans doute voir. Je suis simplement passé un peu à côté, mais j’avoue que cela reste un excellent anime qui mérite amplement d’être vu par tout un chacun.

Séries pas en simulcast

Aucun anime qui ne soit pas en simulcast cette saison ce semestre, du coup on continue !

Animes commencés cette saison

Avec la reprise du boulot, je n’ai pas encore pris le temps de commencer les animes de cette saison. Néanmoins, j’ai une petite liste de prête :

  • Classroom of the Elite 2, évidemment vu que j’ai bien aimé la saison 1 à l’époque.
  • My Isekai Life: I Gained a Second Class and Became the Strongest Sage in the World!, un énième isekai avec un concept qui a l’air idiot, donc on va y jeter un oeil.
  • Black Summoner, idem ça a l’air débile donc pourquoi pas.
  • Parallel World Pharmacy, encore un.
  • Vermeil in Gold – A Magician Pushes Through the Magical World With the Strongest Disaster, qui m’intéresse pas mal pour…certaines raisons. Oui, c’est sans doute ce à quoi vous pensez.
  • The Maid I Recently Hired is Mysterious, un autre de ces animes dans le mood du slice of life « ma servante cherche sans arrêt à me draguer », et si bien fait ça peut se laisser suivre.

Sur ce, je vous laisse retourner à vos occupations, faites attention à vous, et comme d’habitude n’hésitez pas à réagir à cet article en commentaire, ou sur Facebook (inactif en public, sert juste pour quelques groupes, amis et les annonces de nouveaux articles), Twitter ou Mastodon ! A la prochaine tout le monde !

Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *